Les albums d’octobre

Publié le par Sonia Alain

Les albums d’octobre

par Sonia Alain, blogue Des livres et des enfants

Le 20 octobre 2014

La fée des poils

Une histoire drôle qui plaira aux enfants. J’ai bien aimé et la fin m’a fait sourire. Un récit empli d’imagination, d’humour et d’ingéniosité. Un livre qui peut être animé auprès des enfants avec enthousiasme et exubérance.

Gabrielle a 6 ans et vient de perdre sa première dent. Déjà, elle s’imagine tout ce qu’elle pourra s’acheter avec l’argent reçu de la fée des dents. Son frère aîné la détrompe rapidement et profite de l’occasion pour lui jouer un tour. Il lui parle alors de la fée des poils; celle-ci offrirait cinq cents contre dix poils. Une aubaine que Gabrielle a bien l’intention de saisir…

Voici un extrait

La fée des poils, Danielle Verville, Éditions La Smala, 2014

« Et si elle coupait ses cheveux? Ça en voudrait la peine, puisqu’elle deviendrait ultra-riche! Non. L’idée de perdre sa belle chevelure noire comme l’Ébène ne lui plaît pas du tout. Où pourrait-elle bien trouver plus de poils? Un éclair de génie lui traverse l’esprit… »

La fin des bisous

Dans cette histoire, l’humour est utilisé avec un soupçon de sarcasme qui convient plus aux enfants de 5-8 ans que les plus jeunes. Cependant, le récit demeure cocasse et léger. L’illustration revêt parfois l’apparence d’une bande dessinée.

Hugo est un petit garçon qui a les bisous en horreur, tous les types de bisous, en passant par celui qui est baveux, soufflé, à pincette, mouillé, etc. Il en est à ce point révulsé, qu’il décide de devenir le sauveur des enfants en exterminant tous les bisous. S’en suit un enchevêtrement d’idées pour y arriver…

Voici un extrait

La fin des bisous, Nadine Descheneaux, Éditions La Smala, 2014

« Là, bientôt, je le sais : ÇA va arriver. On y est presque. Je frissonne. C’est terrible. Le pire bout du film! Une vraie catastrophe! Aussi répugnant qu’une limace pleine de bave. Aussi dégueu qu’une cuillerée de jus de vieux bas sales. J’ai même vraiment mal au cœur. Pourquoi faut-il qu’il y ait toujours des bisous dans les films? »

C’est un lapin, ça?

Une histoire humoristique légère et sensible tout à la fois. Une façon intéressante d’amener les différences. Le récit renferme un beau message. Quant aux images, elles sont représentées soient en format BD ou standard.

Hugo, désire avoir un animal de compagnie. Ces parents vont avec lui à l’animalerie pour qu’il puisse se choisir un lapin. Il est aussitôt attiré par un lapin des plus singuliers, en fait, la question qui se pose est celle-ci ; est-ce réellement un lapin? Hugo dressera une liste pour vérifier le tout avec attention.

Voici un extrait

C’est un lapin, ça?, Dominique de Loppinot,Éditions La Smala, 2014

« Un seul lapin a attiré mon attention. Il me fixait intensément, l’air de me dire : « Je ne suis peut-être pas joli, mais je suis tellement gentil! » C’est vrai que son regard étrange avait quelque chose d’attendrissant. Mon choix était fait. »

Poisson d’automne

Une histoire qui aborde le cycle de la vie de façon très simple et facilement compréhensible pour les enfants. Un récit qui coule tout seul.

Poisson habite dans un étang. Alors que l’automne arrive, il réalise que plusieurs choses changent autour de lui. Son ami têtard est devenu une grenouille, les canards ont disparu, la tortue et le castor ne sont plus disponibles pour jouer avec lui, bref plus rien n’est pareil. Laissé à lui-même, Poisson commence à s’ennuyer…

Voici un extrait

Poisson d’automne, Rhéa Dufresne, Éditions Les 400 coups, 2014

« Quand les canards venaient encore nager, je zigzaguais entre leurs pattes pour les chatouiller. Mais ils se sont tous envolés. Je me demande où ils sont passés... »

Bonne découverte!

Commenter cet article