- Chronique littéraire | 2000-2014

Publié par Sonia Alain

- Chronique littéraire | 2000-2014

Par Sonia Alain, blogue Des livres et des enfants

Le 4 avril 2013

Deux petits bijoux de livres jeunesse

« Tourbillon d’émotions » et « Tourbillon d’actions » sont deux albums merveilleusement bien illustrés par Janan Cain.

Facilement accessibles, ils sont le moyen tout indiqué pour enrichir le vocabulaire des enfants, en plus de leur fournir les mots justes pour désigner les différentes émotions qui les animent, ainsi que les comportements qu’ils adoptent.

Tourbillon d’émotions, Janan Cain, Éditions Scholastic, 2008

Les émotions représentent un aspect important dans la vie des enfants, mais ne sont pas toujours faciles à identifier pour eux. Dans « Tourbillon d’émotions », ce sera chose aisée à faire. Découvrez avec eux une gamme complète de sentiments, en passant par ce qui est effrayant, frustrant ou encore excitant. Deux pages sont consacrées à chaque émotion, les images sont colorées et expressives, sans parler des mots justes et simples qui permettent de départager le tout.

Tourbillon d’actions, Steve Metzer et Janan Cain, Éditions Scholastic, 2013

Dans ce nouvel album, Janan Cain récidive, mais cette fois-ci ce sont les actions qui sont ciblées, toujours avec le même souci du détail et de l’accessibilité. Cet album met l’emphase sur les comportements positifs, ceux qu’on désire encourager auprès des enfants, tels la coopération, la persévérance, le respect. C’est le complément idéal au précédent livre « Tourbillon d’émotions ». Il met des mots sur les actions faites au quotidien, avec des images à la portée des enfants.

Les deux albums sont d’excellents outils. Ils permettent d’aborder plus facilement le sujet des émotions et des actions avec les enfants. Des livres à découvrir, mais aussi à se procurer.

Éditions Scholastic

- Chronique littéraire | 2000-2014

Par Sonia Alain, Zéro Six Hiver 2000

Coups de cœur

Maman, je mange!, Marie-Chantal Labelle, Éditions Alexandre Stanké, 1999

Ce livre est un vrai bijou pour les adultes à la recherche de renseignements sur l’alimentation du bébé. En effet, il nous évite de parcourir différents livres pour répondre à nos questions; la plus grande partie des réponses s’y trouve sûrement. Comment introduire les purées dans l’alimentation du bébé? Quelles sont les portions souhaitables? Comment équilibrer les purées et le lait? Comment prévenir les allergies? Quels aliments introduire, et dans quel ordre, dans l’alimentation du bébé? Tels sont les sujets abordés dans ce petit livre. De plus, vous y trouverez des idées de recettes pour faire des purées maison. Clair, net et bien illustré, ce livre se lit très bien et se consulte facilement.

4 histoires pour aider à redevenir heureux! Après la séparation de papa et de maman, Madeleine Grenier Laperrière & Hélène Laperrière, Éditions Éducation-Coup-De-Fil, 1999

Pour les enfants de 3 à 7 ans. Ce petit guide, écrit par une travailleuse sociale et une psychoéducatrice, se veut un outil pour aider les enfants à traverser cette étape difficile qu’est le divorce des parents. Les 4 histoires qu’on retrouve dans ce guide mettent en scène, sous différentes facettes, les réactions de l’enfant confronté à cette situation. Les personnages apportent des solutions qui peuvent aider tout enfant. Ces histoires sont simples à comprendre pour les enfants, ce qui incite à déclencher une discussion entre enfants et adultes. De plus, l’enfant peut colorier les illustrations s’il le désire et ainsi personnaliser un peu plus le contenu du guide.

Toutouic, La La (Berceuses traditionnelles), Sophie Pomerleau et Jean-Michel Borgeat, 1999

Ce disque renferme des berceuses méconnues au Québec. Endormies depuis fort longtemps, ces berceuses reprennent vie. Tirées du vieux folklore français et québécois, elles sont interprétées par la voix douce de Sophie Pomerleau, accompagnée à la guitare par Jean-Michel Borgeat.

Plus d’une quinzaine de berceuses sont ainsi produites pour le pur plaisir des enfants. De plus, les paroles sont transcrites, ce qui permet aux adultes charmés de fredonner ces douces mélodies afin d’aider les enfants à glisser paisiblement dans le monde des rêves.

RCPEIM

- Chronique littéraire | 2000-2014

Par Sonia Alain, Magazine La Culbute

Mai 2007

Coup de cœur de Sonia

Polo au zoo, Ginette Anfousse, Éditions La courte échelle, 12,95$

2 ans et plus

Polo est une petite souris aventureuse qui se retrouve, suite à un jeu de cache-cache, dans une situation cocasse et riche en émotions. Belle petite histoire simple qui plaira aux enfants. Les illustrations pleine page sont colorées et tout en douceur.

Le lion dans la tête de Ludovic, Kristien Dieltiens, Éditions Enfants Québec, 18,95$

3 ans et plus

C’est une histoire réaliste qui porte sur l’hyperactivité. Les parents se sentent parfois dépassés et seuls. Dans cette histoire, ils peuvent se retrouver et elle leur permet d’aider l’enfant à mettre des mots sur les émotions vécues au quotidien. Pour aider les parents, une section d’information accompagne le récit.

Papaye le panda, Lucie Papineau, Éditions Dominique et compagnie, 24,95$

1 livre, 1 CD, 3 ans et plus

Papaye le panda est allergique à la pluie. À son contact, une chose étrange se produit… Sur fond de musique chinoise, l’auteur fait la narration de l’histoire, et chante deux chansons pour accompagner ce drôle de récit. Le livre est magnifiquement illustré d’images colorées et vivantes.

Les sentiments en jeux : des activités pour comprendre, gérer et canaliser les émotions, Lucie Brault Simard, Les Productions Dans La Vraie Vie, 35,99$

1 livre, 17 affichettes. Pour les 3-7 ans

Gérer les émotions, ce n’est pas toujours facile, surtout pour les jeunes enfants. Ce cahier vous propose 37 activités et jeux à faire avec les enfants. De plus, 17 affichettes en couleur et plastifiées accompagnent le tout pour illustrer les émotions. Simple et complet.

Relaxation pour tout-petits avec Nadia (volume 3) : 6 pattes et 2 antennes, Nadia Bazinet, 2006, 17,99$

Environ 23 minutes. 2 ans et plus

Ce CD de relaxation est unique en son genre. Nadia, la narratrice francophone, s’adresse aux enfants d’une voix douce et profonde. Elle les amène à relaxer tout en leur fournissant de l’information sur les insectes. Des bruits accompagnent la trame musicale. Inclus aussi des versions anglophones et hispanophones.

La Culbute

- Chronique littéraire | 2000-2014

Par Sonia Alain, Magazine La Culbute

Novembre 2007

Coup de cœur

Grand-père au nez rouge, Sylvie Rancourt et Pierre Chartray, Éditions Trampoline, 9,95$

4-7 ans

Ruby, le renne au nez rouge du père Noël, se fait maintenant trop vieux pour conduire le traîneau pendant la nuit de Noël. Myéline, sa petite-fille, sera-t-elle en mesure de prendre la relève? Une belle histoire pleine de tendresse aux illustrations merveilleuses.

Noël, Trudi Strain Trueit, Éditions Scholastic, collection Apprentis lecteurs, 5,99$

5-8 ans

Petit livre fort intéressant qui explique bien tout ce qui touche la fête de Noël. Les définitions sont simples, et le livre adapté au langage des enfants. Plusieurs autres thèmes sont aussi offerts (ex. : Halloween, Hanoukka).

La Culbute

- Chronique littéraire | 2000-2014

Par Sonia Alain, Magazine La Culbute

Février 2008

Coup de cœur de Sonia

Bons baisers de Félix, Annette Langen et Constanza Droop, 24,95$

Album jeunesse

Félix est le lapin de Sophie. Il adore voyager et part donc à l’aventure dans sa valise rouge. Tout le long de son voyage, il fait parvenir des lettres et des surprises à Sophie et lui fait découvrir d’autres pays à travers ses péripéties.

La Culbute

- Chronique littéraire | 2000-2014

Par Sonia Alain, Magazine La Culbute

Mai 2008

Coup de cœur de Sonia

Charlie le cheval, Presses Aventure, 8,95$

Pages rigides. 2-5 ans

Charlie est un petit cheval timide qui préfère observer les autres animaux qui s’amusent. Les illustrations sont colorées et simples. La forme du livre est originale, et la couverture rigide est douce au toucher.

La Culbute

- Chronique littéraire | 2000-2014

Par Sonia Alain, Magazine La Culbute

Août 2008

Coup de cœur

Dans le bidon de maman, Alice Jeunesse, 22,95$

3 ans et plus

Une petite fille se demande avec curiosité ce qui peut bien se cacher dans le ventre de sa mère. Intriguée, elle regarde dans le nombril, et surprise! Elle y découvre une foule de choses! Petite histoire humoristique qui illustre d’une façon originale l’imagination des enfants face aux mystères de la grossesse.

Les instruments de l’orchestre pour les petites oreilles, Naïve, 19,99$

4 ans et plus

Un CD parfait pour les petites oreilles qui veulent connaître les différents instruments de musique. On y trouve 38 sons d’instruments, des jeux sonores, des extraits musicaux ainsi qu’un livret d’information sur chacun des instruments. Une façon amusante de sensibiliser les oreilles des tout-petits.

La bible du blender, Modus Vivendi, 19,95$

175 recettes

Si manger santé vous tient à cœur, ce livre contenant des recettes nourrissantes et variées est pour vous. Smoothies, soupes, potages, sauces pour pâtes, vinaigrettes, compotes et purées pour bébés sont autant de recettes délicieuses et rapides à préparer. Bien illustré et bien expliqué, il est facile d’accès.

La Culbute

- Chronique littéraire | 2000-2014

Par Sonia Alain, Magazine La Culbute

Novembre 2008

Coup de cœur de Sonia

Étoile, Cacahuète et Ritournelles, TRX distribution, 14,99$

2 ans et plus

Voici un CD incontournable pour tous les âges! Sur une musique vivante et stimulante, Isabelle Lemme et Éveline Gélinas jouent beaucoup avec leur voix des plus harmonieuses. Ce CD comprend 15 chansons et six comptines issues d’un répertoire typiquement québécois et qui nous rappellent la vie au camp de vacances.

Laurence à la présidence Robin Wasserman, Éditions Scholastic, collection Rose Bonbon, 9,99$

9-12 ans

Laurence est une jeune fille qui possède plusieurs qualités, mais n’est pas très populaire. Pourtant, elle se trouve impliquée, à ses dépens, dans une course à la présidence et devra faire face à plusieurs situations fort embarrassantes. Ce roman aborde la réalité des jeunes de façon humoristique et véhicule des messages pertinents.

High School Musical, Disney, Modus Vivendi (Presses Aventure)

8-14 ans

Les produits dérivés du film High School Musical, qui suscite un fort engouement auprès des jeunes, feront le bonheur de plusieurs. Parmi ceux-ci, on trouve L’intégrale (19,95$), un livre de scrapbooking richement illustré et qui permet de se familiariser avec l’histoire, et l’album d’affiches (7,95$), qui contient 12 affiches colorées. L’abc d’une fête parfaite (7,95$) fournit plusieurs idées pour la conception d’une fête branchée. Quatre romans (7,95$) d’aventures inédites sont aussi en vente.

La Culbute

- Chronique littéraire | 2000-2014

Par Sonia Alain, Magazine La Culbute

Mai 2009

Coup de cœur de Sonia

La coccinelle, Gallimard Jeunesse, collection Mes premières découvertes, 14,95$

2-5 ans

Livre très coloré avec des images attrayantes et précises, racontant la vie d’une coccinelle dans des mots simples. Les pages sont cartonnées et solides et renferment un contenu de qualité. On y trouve aussi six pages transparentes qui permettent de voir l’envers des images. Plusieurs autres sujets sont proposés dans la même collection.

Les petites bêtes, Émilie Beaumont et Nathalie Bélineau, Les éditions Fleurus, collection L’imagerie des bébés, 8,95$

0-3 ans

Ce livre des plus colorés et vivant présente de très belles images faites de pâte à modeler qui donnent presque un effet de 3D. Le format est petit et permet une meilleure manipulation pour les jeunes enfants. La couverture est rembourrée et les pages sont cartonnées et résistantes. On y découvre différents insectes avec une brève annotation à leur sujet.

La Culbute

- Chronique littéraire | 2000-2014

Par Sonia Alain, Le République

Le 15 juillet 2013

Littérature jeunesse – Petit guide intéressant de Solène Bourque

Un outil très utile pour les parents, mais aussi pour les éducatrices et les enseignants.

Allégories pour les petits et grands défis de la vie

Une « allégorie » est une histoire fictive à caractère moral, doté d’un personnage symbolique.

Vous retrouverez à l’intérieure de ce livre de belles petites histoires toutes simples conçues de façon à aider les enfants à surmonter les difficultés qu’ils rencontrent, puis à trouver des solutions. Ces histoires reflètent très bien leur réalité quotidienne. Pour faciliter l’approche avec les enfants, l’auteure utilise principalement des personnages non humains (ex. : ours, oiseau, etc.), de façon à mettre l’emphase sur les traits de personnalité, ainsi que les émotions.

La liste des sujets qui y sont abordés :
  1. Les situations familiales : Accueillir un nouveau bébé au sein de la famille/ Délaisser un objet transitionnel/ Facilité l’intégration à la garderie ou la séparation parent-enfant/ Mieux s’abandonner au sommeil/ L’apprentissage du partage/ Être enfant unique/ Les avantages de mieux s’alimenter/ Surmonter la rivalité fraternelle/ Obtenir de l’attention positivement/ Changer de maison/ Mieux vivre la séparation des parents/ Faire face au deuil
  2. Les défis personnels et relations avec les pairs : Apprendre à ralentir le rythme/ Mieux contrôler sa colère/ Vaincre sa timidité/ Améliorer sa tolérance à la frustration/ Développer la confiance en soi/ Respecter une routine/ S’outiller face aux moqueries et à l’intimidation
Voici un extrait :

« Les enfants adorent qu’on leur raconte des histoires! À travers les contes, ils s’évadent dans un monde imaginaire où tout peut arriver, tout en demeurant convaincu que l’histoire finira bien. Ils y rencontrent aussi des personnages bons ou méchants auxquels ils s’identifient et à travers lesquels ils comprennent peu à peu les notions de bien et de mal. À travers les personnages imaginaires auxquels ils s’identifient, les enfants apprennent à résoudre leurs conflits intérieurs et à surmonter leurs angoisses inconscientes. »

Allégories pour les petits et grands défis de la vie, Solène Bourque, Éditions de Mortagne, 2011

Pistes d’utilisation de l’auteure

Comment les adultes peuvent-ils utiliser votre recueil?

L’adulte, parent ou éducateur peut choisir de lire une histoire sur un thème qui correspond à la difficulté du moment avec l’enfant ou encore de lire n’importe laquelle des histoires, simplement pour susciter des réflexions ou une discussion. Il n’est pas nécessaire de dire à l’enfant qu’on lui lit une histoire pour l’aider, le travail de l’allégorie se fait tout seul, au fil de la lecture, alors que l’enfant vit un processus d’identification au personnage principal, au défi qu’il y vit et aux solutions qui s’amènent à lui.

Si l’enfant maîtrise bien le langage, faites une pause durant la lecture de l’allégorie, juste au moment où la situation semble sans issue pour le personnage principal. Profitez-en pour demander à l’enfant s’il a une idée de ce que ce personnage pourrait faire pour s’en sortir. Est-ce qu’il aurait des solutions à lui proposer? Valorisez ses idées intéressantes (« c’est une idée géniale ça, je crois que Luka le petit lion aimerait bien l’essayer! »), questionnez celles qui le sont moins (« est-ce que tu crois que ce serait quelque chose de possible? »). Cela l’aidera à faire appel à ses propres ressources en cas de difficulté semblable. Des petites « bulles » de questions ou réflexions vous sont d’ailleurs proposées dans chacun des contes qui suivent. Cela vous donnera des idées afin d’approfondir l’histoire avec l’enfant.

Pourriez-vous nous donner des idées d’activités à faire avec les enfants?

Il est possible de créer une allégorie avec les enfants, soit par écrit, soit de façon spontanée, en utilisant des toutous ou des marionnettes.

On peut aussi faire de courtes mises en situation sous forme de jeu interactif, en demandant par exemple à l’enfant ce qu’il pourrait dire au toutou ou à la marionnette qui vit une difficulté, pour le rassurer. On peut aussi demander à l’enfant de dessiner comment il se sent face à une difficulté. De construire avec lui une « boîte à colères ou à peines » dans laquelle il pourra mettre ses dessins reliés aux émotions négatives qu’il vit. Ça l’aidera de comprendre qu’il a un espace pour vivre ces émotions difficiles de façon acceptable et sans jugement.

Quelles sont les étapes à suivre?

On met d’abord en situation notre personnage : où habite-t-il? Quelle est sa situation familiale? Quels sont ses goûts, intérêts? Comment est sa personnalité?

Viennent ensuite la perturbation et le déséquilibre, moment où la difficulté surgit, puis où les émotions vécues prennent toute la place.

Par un petit personnage magique ou extérieur à la situation arrivent des pistes de solutions qui vont ensuite amener l’histoire vers un dénouement heureux où la difficulté est surmontée.

Bonne lecture!

www.solenebourque.com

Le République

- Chronique littéraire | 2000-2014

Par Sonia Alain, Le République

Le 29 juillet 2013

Entrevue – Fille à vendre, de Dïana Bélice

Un roman qui n’est vraiment pas facile à lire, surtout pour les parents d’adolescentes…

Fille à vendre

Ce roman est un véritable crève-cœur. Dès le début du récit, nous avons déjà une bonne idée de l’infamie à venir. Il n’y a aucune place pour la vie en rose dans cette histoire, au contraire, on y voit toute l’horreur de la déchéance et de la duperie. D’assister à la descente aux enfers de Leïla fait naitre un sentiment de révolte en nous. On ressent sa souffrance, et l’on assiste, impuissant, à la disparition progressive de son identité…

Leïla est une adolescente de 15 ans, quelque peu rebellée, qui ne comprend pas de prime abord la chance qu’elle a de vivre au milieu d’une famille qui l’aime. À tort, elle se croit rejetée par ses parents, mise de côté par son frère aîné et trompée par son petit ami. Toutes ses idées préconçues combinées ensemble l’amèneront à commettre l’irréparable… fuguer…

Une fois à Montréal, Leïla est vite repérée par un homme qui la séduira dans un premier temps par sa gentillesse, sa compréhension, et ses attentions, mais tout ceci n’est qu’une façade. Peu à peu, cet homme l’entrainera vers une dépendance abjecte; la drogue. Devenue accro, Leïla ne pourra plus se passer de sa prochaine dose et devra commettre des actes irréversibles qui vont à l’encontre de sa nature réelle pour se procurer son fix.

Ce qui avait commencé comme un rêve se transforme rapidement en un véritable cauchemar…

Voici un extrait :

"Dans le mien, la fille finit maganée dans un vieux motel miteux. Dans mon film, le prince charmant est un beau garçon aux yeux brillants qui promet la lune pour ensuite me l’arracher à coups de batte de baseball en arrière de la tête. Le personnage principal de mon film, elle, n’a pas droit à une relation amoureuse saine. Non. Elle a droit à une demi-douzaine de gars qui la sautent en même temps…

Ce film-là, c’est l’histoire de ma vie. C’est la réalité. Ma réalité. Dure. Crue. Inimaginable. Et si jamais tu te rends là, le seul conseil que j’peux te donner, c’est « bonne chance »."

Fille à vendre, Dïana Bélice, Éditions de Mortagne, 2013

Entrevue

Pourquoi avoir choisi ce sujet?

En fait, l’idée d’écrire sur la traite des jeunes filles par les gangs de rue m’a été proposée par les Éditions de Mortagne. En effet, au cours des dernières années, et encore en ce moment, je travaille auprès de jeunes, filles et garçons, gravitant ou faisant partie des gangs de rue. Il était donc tout naturel pour moi, si je puis dire, d’écrire sur le sujet.

Quelle est la réaction des adultes et des jeunes?

Jusqu’à présent, que ce soit pour les jeunes ou les adultes j’ai obtenu d’excellents commentaires! Je suis vraiment contente que mon roman ait un si bel accueil, malgré la dureté des évènements qui y sont décrits. Je pense que le fait qu’il soit inspiré d’une réalité véritable la rend plus accessible et acceptable. L’histoire de Leïla permet de jeter un regard sur la réalité de ces jeunes filles.

À la fin du roman se trouve un lexique de ressources très utiles pour les jeunes et les parents.

Bonne lecture!

www.dianabelice.com

Le République

- Chronique littéraire | 2000-2014

Par Sonia Alain, La Métropole

Le 10 septembre 2013

PETIT LOUP ENTRE À L’ÉCOLE

Avec la rentrée scolaire qui est arrivée, il est d’autant plus important de bien préparer l’entrée à la maternelle des tout-petits. C’est une étape qu’ils attendent avec impatience, mais également avec une certaine angoisse. Ce guide s’adresse aux enseignants de maternelle, mais également aux parents.

Lors de la rentrée scolaire, les jeunes enfants se retrouvent plus que jamais vulnérables face aux effets secondaires du stress. N’ayant pas les mécanismes de défense d’un adulte, il est difficile pour eux de gérer la gamme d’émotions qui les habite soudain. Les enfants n’ont aucun contrôle sur ce qui les entoure (ex. : choix d’enseignant, de leur groupe, de la salle de classe, du casier, etc.), pas plus qu’ils sont en mesure de prévoir le déroulement des journées à venir. Tout est nouveau pour eux. C’est cette impuissance qui les rend plus fragiles et sensibles au stress.

Ce guide apporte aux adultes des moyens de faciliter ce passage obligé. Vous trouverez à l’intérieur huit histoires (allégories) très bien conçues, selon des thèmes spécifiques. Des idées d’activités, d’animation, ainsi que d’intervention accompagnent chacune des allégories. De plus, du matériel de soutien reproductible est disponible dans le livre et accessible sur le Web.

Les deux acteurs principaux de ces histoires sont très attachants. Il y a « Petit Loup », le personnage auquel pourront s’identifier les enfants. Celui-ci vit ses premières expériences à la maternelle au même rythme qu’eux. Vous retrouverez également « Loula la Libellule », le personnage qui aide Petit Loup à traverser cette étape en lui proposant différentes solutions aux problèmes qu’il rencontre.

Bref, un petit guide pratique et des activités très simples à mettre en application.

VOICI UN EXTRAIT

Petit Loup entre à l’école, Solène Bourque, Midi Trente éditions, 2012

« L’entrée à la maternelle plonge l’enfant et sa famille dans l’univers des apprentissages des « grands ». Cependant, ils partagent parfois des émotions mitigées par rapport à ce passage important. La fierté, la curiosité, l’enthousiasme, les inquiétudes et la tristesse liés au deuil de la petite enfance contribuent à alimenter le stress. Il s’est avéré que lorsque l’enfant se sent soutenu par son milieu, il perçoit de façon plus réaliste la difficulté à laquelle il est confronté. »

Bonne lecture, ainsi qu’une belle rentrée scolaire aux p’tits loups!

www.solenebourque.com

La Métropole

- Chronique littéraire | 2000-2014

Par Sonia Alain, Le République

Le 23 septembre 2013

Rencontre avec Corinne de Vailly, une auteure très connue des jeunes

Je ne lis pas souvent des livres jeunesse, mais cette série m’avait beaucoup intriguée par le fait qu’elle se déroulait à l’époque des croisades.

Mélusine et Philémon

Une série qui nous transporte avec brio dans une époque peu connue, mais si riche en évènements. C’est un véritable plaisir de découvrir les us et coutumes de cette période de l’humanité. Le contexte historique est vraiment bien détaillé, si bien qu’on a l’impression de s’y retrouver à notre tour. Le récit est étoffé de mots pittoresques, d’ailleurs un lexique se trouve à la fin de chaque tome à titre explicatif. Une façon agréable et différente d’apprendre l’Histoire.

Un livre empli de mystère, d’intrigues et de suspense. Une combinaison idéale pour les jeunes lecteurs. La légende de Mélusine qui est dévoilée petit à petit ajoute au charme. Philémon croise le chemin de différents personnages les plus colorés les uns que les autres durant son périple, ce qui agrémente d’autant plus le récit.

Philémon est la clé d’une prophétie ancienne concernant Mélusine. Il porte en outre la marque qui le désigne comme l’hériter d’un anel enchanté. Un grand destin l’attend, mais sa route est parsemée d’embuches…

Tome 1 : L’anneau du Diable

Philémon est un jeune valet au service du frère Ondaric dans la ville sainte de Jérusalem. Il est également le filleul du chevalier Géraud, un homme qui en connaît plus qu’il ne le croit sur sa destinée. Bien malgré lui, Philémon se retrouvera entraîné dans une suite d’évènements marquants, qui se succèderont à un rythme effarant. Un soir, il est témoin d’un complot qui vise la jeune Sibylle, la sœur du nouveau roi. Grâce à lui, celle-ci sera sauvée. Cependant, son action n’est pas sans conséquence, puisqu’il devient à son tour la cible des conspirateurs.

Tome 2 : L’Ordre de l’Épée

Obligé de fuir avec son cousin Grégoire d’Irfoy, Philémon quitte cette terre qui lui est si chère pour rejoindre son père dans des contrées lointaines. Fils bâtard de celui-ci, il entreprend sa quête en compagnie des frères de la congrégation dans un premier temps, et avec son cousin par la suite. Mais est-il vraiment seul, car dans leur sillage, deux hommes étranges guettent chacun de leurs gestes? Sont-ils amis ou ennemis? Et quel est ce groupe mystérieux qui porte le nom de « L’Ordre de l’Épée »? Sur sa route, il croisera un mire, Noâm ben Eleazar. Pourquoi ce sage tient-il temps à lui?

Tome 3 : Par les larmes et le sang

Le périple de Philémon en terre étrangère se poursuit. L’hiver est arrivé, cependant, lui et son cousin Grégoire se doivent de continuer leur route envers et contre tout. Leur destination est Hierges, lieu de résidence du père de Philémon. Sur leur chemin, ils découvrent les Cuves, des grottes mystiques qui auraient abrité Mélusine à une certaine époque. Mais ils ne sont pas seuls à explorer l’endroit. Plus que jamais, Philémon doit faire preuve de courage, surtout qu’il détient désormais dans les replis de ses vêtements un objet précieux légué par Mélusine.

Une aventure qui vous entrainera sur les traces de la légende de Mélusine…

Voici un extrait

"Le page ne dit mot, gardant ses regrets, ses interrogations et ses craintes au fond de lui. Enfant illégitime, il ne voyait pas du tout comment il pourrait devenir ce chevalier sans peur, ce grand combattant dont on lui parlait.

Philémon était muet de stupeur. Le ciel lui serait tombé sur la tête qu’il ne se serait pas senti plus assommé. Tout était décidé pour lui; il n’avait pas un mot à dire. Il avait l’impression d’être un pion sur le damier d’un jeu d’échecs."

Mélusine est Philémon (tome 1) : L’anneau du Diable, Corinne de Vailly, Éditions Hurtubise, 2012

Entrevue

Pourquoi avoir choisi la légende de Mélusine?

Depuis l’adolescence, je suis passionné de mythologie celtique. J’ai lu des centaines d’ouvrages sur le sujet. Tôt ou tard, quand on est plongé dans le monde celte, on finit par tomber sur Mélusine (qui correspond, bref, à l’archétype de la déesse-mère celtique). Lorsque j’écrivais Celtina, je savais qu’un jour ou l’autre, je m’attaquerais au personnage de Mélusine… ce n’était qu’une question de temps et d’occasion.

Finalement, je suis heureuse d’avoir écrit Mélusine après Celtina, car l’expérience que j’ai acquise en écrivant ma série celtique en 12 tomes m’a permis de mieux cerner le personnage et surtout je pense acquérir une certaine maturité dans l’écriture.

Qu’est-ce qui vous attire dans cette période de l’histoire?

L’époque des Templiers, des Hospitaliers, bref de tous ces ordres de chevalerie m’a toujours fascinée… depuis l’enfance d’ailleurs. Je me souviens avoir joué à Thibault ou les croisades, habillées d’un drap blanc avec une aiguille à tricoter en guise d’épée, et de faire prisonnier mes frères ou ma sœur.

Pour moi, c’est l’aventure à l’état pur, même si, non merci je n’aurais jamais voulu vivre à cette époque assez violente (quoique la nôtre n’a rien à lui envier sur ce plan) et que la place des femmes était assez limitée. Même si certaines ont pu tirer avantageusement leur épingle du jeu, ce n’était pas la norme. Il s’agit aussi d’une époque de grandes réalisations, les Hospitaliers étaient une sorte de Médecins sans frontières avant l’heure, quant aux Templiers, n’oublions pas qu’ils étaient de redoutables banquiers.

Bonne lecture!

www.corinnedevailly.fr.gd

Le République

- Chronique littéraire | 2000-2014

Par Sonia Alain, La Métropole

Le 10 décembre 2013

SALEM

Jeunesse : La série « Salem » est une histoire qui s’adresse essentiellement aux jeunes lecteurs. Des livres qui comportent peu de description, mais un feu roulant d’actions.

Ce roman est un mélange de fantastique et de romance jeunesse. L’intrigue est intéressante et le mystère qui entoure Katherine suscite la curiosité. Les personnages sont très vivants et sympathiques. L’histoire évolue rapidement, de façon inusitée parfois. Un récit léger, parsemé à l’occasion de situations rocambolesques. Les revirements qui se succèdent les uns après les autres ont de quoi tenir l’attention du lecteur. Le tout est écrit avec des mots simples, et il est facilement accessible au public ciblé.

Il s’agit de l’histoire de Katherine, une jeune fille de 17 ans qui se retrouve soudain plongée dans une réalité qui lui était jusqu’alors totalement étrangère. Un monde où les sorcières, les démons, les anges et les esprits se côtoient en toute impunité.

SALEM : LE GRIMOIRE D’ALICE PARKER (TOME 1)

Lors d’une visite chez son père à Boston, Katherine doit faire face à une âme très ancienne, celle d’Alice Parker, une sorcière pendue à Salem en 1692. En fait, Katherine serait la réincarnation de cette femme célèbre à son époque. C’est alors que commence un combat en elle. Pendant que les souvenirs d’Alice Parker refont surface, Katherine tente de garder sa propre identité. Dans un même temps, ses pouvoirs se réveillent, perturbant sa tranquillité d’esprit. De plus, un ange déchu apparait à ses côtés. Un être qui la chamboule entièrement et qui aurait été son amoureux dans son autre existence. Dès lors, Katherine vivra des situations inattendues, tout en devant composer avec Natas, cet homme diabolique qui cherche à lui dérober son grimoire magique.

SALEM : LA SENTENCE DU DIABLE (TOME 2)

Dans ce deuxième tome, Katherine doit faire face à son ennemi de toujours, Natas. Celui-ci devient de plus en plus dangereux, n’hésitant devant rien pour s’emparer de son grimoire magique. Pour l’aider, des êtres la seconderont dans ses péripéties. Il y a Lévi qui cache un vécu trouble avec elle, Mia son amie de longue date, Nora cette parente inopinée, Mary le fantôme de sa défunte sœur. À travers ses différents allers-retours entre le passé et le présent, Katherine finira par s’y perdre un peu, alors qu’un destin tragique l’attend.

Que lui réservera l’avenir…

VOICI UN EXTRAIT:

Salem, Karine Malenfant, Éditions ADA, 2012

« À présent, je suis recroquevillée dans ma cellule froide. Je cherche du regard un indice qui m’apporterait des nouvelles de Samaël, cet ange merveilleux qui m’a fait connaître l’amour, le véritable amour. Lui, un ange, et moi, une sorcière, mais le ciel tout entier est contre nous. Je soupire longuement en chassant l’image de son visage dans ma mémoire. Être séparée de lui est pire que ce qui m’attend, pire que tous ces mois pendant lesquels j’ai été oppressée par tant d’attente, et par les larmes et la tristesse qui ont trouvé refuge en moi. »

Bonne lecture!

www.karange.com/

La Metropole

- Chronique littéraire | 2000-2014

Une série intéressante

Éditions Petit homme, 7.95$

La collection « Explore - découvre - apprendre » invite les jeunes de 6-12 ans à découvrir le monde à travers des livres instructifs et imagés. Ceux-ci sont réalisés en collaboration avec « Discovery Education ».

Une façon intéressante d'en découvrir davantage au sujet de tout ce qui nous entoure.

Plusieurs thèmes sont disponibles et ils offrent une bonne variété de choix qui saura plaire à tous.

Des explications simples, précises et complètes.

À découvrir,

- Chronique littéraire | 2000-2014

Par Sonia Alain, La Métropole

Le 24 janvier 2014

Le comte de Saint-Germain

Jeunesse : La série « Le comte de Saint-Germain » est une histoire qui s’adresse aux jeunes lecteurs, mais qui sait plaire également aux adultes.

Ce roman est un beau mélange d’historique et de fantastique. Une intrigue très bien ficelée qui sait capter l’attention dès les premiers mots. Un merveilleux voyage dans le temps, empli de mystère, de suspense et d’émotions. Les détails qui sont donnés tout au long du récit sont bien dosés et enrichissent l’intrigue. On y retrouve également plusieurs rebondissements qui suscitent des questionnements et incitent le lecteur à poursuivre sa lecture sans s’arrêter.

Il s’agit de l’histoire du comte de Saint-Germain, un homme entouré de mystère, dont l’identité réelle doit demeurer secrète pour sa sauvegarde. Plusieurs rumeurs courent à son sujet… sont-elles fausses ou exactes? C’est à vous de le découvrir…

LE COMTE DE SAINT-GERMAIN : LE MYSTÈRE (TOME 1)

Henri-Philippe est un jeune garçon placé dans un orphelinat, dont l’existence doit demeurer secrète. C’est son oncle qui héritera de la charge de tuteur. Dès lors, celui-ci doit également changer son identité, afin que personne ne puisse remonter à cet enfant. Exilé dans des contrées lointaines, il découvrira une culture qui lui était jusqu’alors totalement inconnue. Déchiré par les aléas de la vie, il en viendra à faire le tour du monde. L’isolement dans lequel il s’enfermera sera propice à des découvertes qui pourraient modifier le cours même de son destin.

LE COMTE DE SAINT-GERMAIN : LE LIVRE MUET (TOME 2)

Tout comme les monarques des autres royaumes, le roi de France est bien vite fasciné par le comte de Saint-Germain et sa quête. Cependant, il n’est pas le seul, car les attaques se multiplient auprès d’Henri-Philippe, menaçant même sa vie. Qui cherche ainsi à l’éliminer? C’est ce qu’il tentera de déterminer. Est-ce que cela a un lien avec son passé trouble ou bien avec les découvertes fantastiques qu’il a faites? Afin d’éviter de futurs attentats, Henri-Philippe se devra de démasquer l’identité de son agresseur. Entre temps, il fait la connaissance de la marquise de la Rochefoucault, une femme remarquable qui ne le laisse pas indifférent. Où tout cela le mènera-t-il?

VOICI UN EXTRAIT

Le comte de Saint-Germain : Le mystère, Sylvie-Catherine de Vailly, Éditions Hurtubise, 2013

« Dans tous les pays où le comte séjournait, dans chacun de ces lieux, il possédait un laboratoire à l’abri des regards.

C’était le Grand Œuvre, avait confié le maître à Thierry. Le secrétaire était au courant. Le comte lui parlait souvent, et lui avait bien mentionné, plusieurs fois, que sa réalisation devait être tenue secrète, qu’elle ne se révélait qu’aux initiés. Saint-Germain lui avait également dit que l’œuvre n’était pas pour les impies, et que celui qui n’en respectait pas la fabrication mourait… »

Bonne lecture!

www.scdevailly.fr.gd/

La Métropole

- Chronique littéraire | 2000-2014

Par Sonia Alain, La Métropole

Le 11 avril 2014

ARIEL À L’ÉCOLE DES ESPIONS

Une série jeunesse toute en humour! Un rendez-vous dans le monde de l’espionnage avec Ariel à l’école des espions: Mathématique et bombes

Ce premier tome donne le ton à cette série jeunesse pour le moins inusitée. Une histoire humoristique où se mélangent aventure et action. Tout ce qu’il faut pour intéresser les jeunes lecteurs. Le roman débute lentement, le temps que la trame de fond soit bien installée, tout en étant alimenté de plusieurs situations les plus rocambolesques les unes que les autres. Le récit se termine finalement sur un feu roulant de rebondissements loufoques.

Ariel, une adolescente de 16 ans est bien surprise lorsqu’elle découvre que le concours de jeux vidéo auquel elle participait est en fait une mise en situation d’une branche secrète de la défense canadienne pour recruter de jeunes espions en herbe.

Commence alors pour Ariel une autre vie. Lorsqu’elle intègre l’École nationale des espions, un tout nouvel univers s’ouvre à elle, et le contenu des cours n’a plus rien à voir avec l’école régulière. Toutefois, malgré son engouement pour cette existence stupéfiante, Ariel réalise qu’il n’est pas facile de garder ceux qu’elle aime dans l’ignorance, ni de les quitter d’ailleurs. Par chance, elle se noue d’amitié avec Marilou, et fait la rencontre d’un garçon très attrayant, Guillaume.

Cependant, son arrivée est marquante, puisque dès le premier jour, elle commet une bévue, ce qui la place aussitôt dans le collimateur de Vincent Larochelle, un membre de l’école pour le moins austère et intransigeant.

Sans parler de cette mission étrange auquel Ariel se devra de prendre part… et qui ne se déroule pas exactement comme prévu…

À vous de découvrir ce qu’il en sera…

VOICI UN EXTRAIT

Ariel à l’école des espions : Mathématique et bombes (tome 1), Evelyne Gauthier, Guy Saint-Jean éditeur, 2013

« Je souris. Madame McDowell, c’est l’enseignante du cours d’observation. Avec elle, nous développons des techniques afin de repérer tout détail qui pourrait paraître anodin. En ce moment, elle nous montre comment évaluer une chambre en apparence banale, et comment détecter un détail inusité pouvant camoufler un objet particulier.

Apparemment, c’est une technique souvent utilisée en espionnage afin de dissimuler un objet, comme une clé USB, à l’intention d’un autre agent.

Évidemment, attirer l’attention de l’agent visé sans attirer celle d’autres personnes est essentiel. Et vu que parfois, le temps est compté lors des missions, pas question que le temps de réaction soit trop long.»

Il est à noter que le tome 2 est également disponible. Le tome 3 devrait paraître à l’automne 2014. (Il y aura 6 tomes en tout).

Bonne lecture!

www.evelynegauthier.com/

La Métropole

- Chronique littéraire | 2000-2014

Par Sonia Alain, La Métropole

Le 28 juillet 2014

Juliette et Marguerite

Un livre jeunesse des plus loufoques! Une petite excursion dans la vie pour le moins inusitée de Juliette!

Ce récit se veut une histoire humoristique, fantaisiste, qui coule de soi. Le tout parsemé de petites notes laissées par Juliette et de références à la culture québécoise. Je ne peux faire autrement que souligner que l’auteure fait preuve d’une imagination débordante, et d’une touche d’ironie parfois mordante. Dans ce livre, la maxime « Le ridicule ne tue pas » prend tout son sens.

En fait, il s’agit de l’histoire d’une jeune fille de 13 ans (bientôt 14 ans), qui se retrouve en pleine crise d’adolescence. Au menu : opposition contre l’autorité parentale (surtout celle de la mère), image peu flatteuse envers sa mère et son métier (d’ailleurs la relation est très tendue entre les deux), s’imagine toujours une panoplie de scénarios (à l’occasion dramatiques, par moments délirants), avec une vision capitale de son apparence.

Juliette est secrètement amoureuse du camelot. Elle lui porte une fixation telle, qu’elle le surveille tous les matins en douce afin de l’entrevoir lorsqu’il vient livrer le journal. Alors qu’elle extrapole différents scénarios, voilà que ses parents l’informent qu’elle passera l’été chez sa tante Marguerite, le mouton noir, qui vit en reclus de toute la famille. En fait, cette tante pratique la simplicité volontaire, en plus d’avoir des idées colorées, et d’être attirée par l’ésotérisme.

Juliette est révoltée et envisage différentes façons d’échapper à ce destin qui lui semble bien tragique. Malheureusement, à la fin des classes, elle se voit contrainte de s’y rendre.

Un choc culturel l’y attend, des rencontres pour le moins particulières auront lieu, sans parler des découvertes énigmatiques qu’elle fait.

Bref, un été qui ne se déroule pas du tout comme elle l’imaginait…

VOICI UN EXTRAIT

Juliette et Marguerite, Julie Niquette, Éditions CARD, 2014

« Et, plus encore, si j’avais accepté de m’impliquer dans le comité des jeunes amateurs de politique de mon quartier, peut-être aurais-je été en mesure de faire voter une loi interdisant aux parents d’adolescentes de treize ans bientôt quatorze de les obliger à passer un mois de leur vie dans une campagne éloignée et ennuyante remplie de mouches noires grosses comme des chats et de personnes fanatiques d’ésotérisme et de boues de cristal.

Si j’avais su… J’aurais agi autrement. Si j’avais su… »

Bonne lecture!

www.facebook.com/pages/Julie-Niquette-auteure/1494964544058091?fref=ts

La Métropole

- Chronique littéraire | 2000-2014

Par Sonia Alain, blogue Des livres et des enfants

Le 25 août 2014

Une série de livres très intéressante!

L’Alphabet sur mille pattes

Des petites histoires simples, emplies d’humour, qui font sourire. Le tout agrémenté de dessins attrayants et vivants. On pourrait presque croire que les images s’animent sous les coups de crayon du dessinateur et le langage si pétillant de l’auteure.

De plus, le contenu des récits apporte toujours un message positif, et il règne une belle complicité au sein de la classe.

Trois personnages différents seront mis de l'avant dans chacun des livres, sauf pour le dernier de la série. Ils ont ceci de particulier que leur nom commence par une lettre précise de l’alphabet; soit ABC (Alice, Béatrice, Charles) pour les élèves qui se retrouvent dans le premier livre « Place au spectacle! », DEF (Delphine, Étienne, Flavie) pour ceux du second livre « Un joyeux cirque! », et ainsi de suite jusqu’à la lettre Z. Fait intéressant, l’auteure tente également d’utiliser des mots associés à chacune de ces lettres; tout un défi.

1 - Place au spectacle!

Alice et ses amis de la classe de madame Zoé se préparent pour la représentation théâtrale qu’ils ont conçue pour les parents. Toutefois, peu de temps avant d’entrer en scène, Alice réalise qu'elle a perdu sa couronne, alors qu’elle doit interpréter le rôle de la reine. Elle est désespérée, mais Béatrice et Charles auront vite fait de chercher des solutions…

Voici un extrait

Place au spectacle!, Martine Latulippe, Éditions FouLire, 2013

« Elle est très nerveuse. Elle a des papillons dans l’estomac.

Des papillons?

On dirait plutôt des canards sauvages qui s’agitent!

Coin, coin, coin! »

2 - Zoom sur les élèves!

Pour la fin de l’année, Yanick a envie de faire quelque chose de bien spécial. Il suggère de réaliser un film. Après plusieurs idées de sujets, c’est finalement madame Zoé, l’enseignante qui propose que chacun vienne raconter son moment préféré de l’année écoulée. Commence alors une rétrospective de souvenirs riche en émotions…

Voici un extrait

Zoom sur les élèves!, Martine Latulippe, Éditions FouLire, 2014

« Yanick déborde toujours d’idées!

Pour le taquiner, madame Zoé dit parfois qu’il a des feux d’artifice dans la tête. »

Bonne lecture!

www.martinelatulippe.net/

- Chronique littéraire | 2000-2014

Par Sonia Alain, La Métropole

Le 28 août 2014

L'envolée d'Antoine

Un album jeunesse que je recommande chaudement!

Une histoire toute simple, mais d’une profondeur émouvante, qui nous touche en plein cœur. En quelques mots, l’auteure nous fait ressentir les espoirs et les combats du petit Antoine. Un album merveilleusement fait, pour aborder une thématique délicate qu’est la maladie d’un enfant.

Il n’est pas surprenant que « La Fondation Rêves d’enfants » se soit associée à cette œuvre.

Antoine est un petit garçon très malade, qui se fatigue rapidement. Il n’est plus aussi volubile et survolté qu’auparavant; tout a changé depuis l’arrivée de sa maladie. Pourtant, l’espoir s’installera de nouveau dans son cœur lorsqu’il réalisera son plus grand rêve; celui de voler. Léon, le pilote d’un planeur, lui fera découvrir une force en lui qu’il avait oubliée…

VOICI UN EXTRAIT

L’envolée d’Antoine, Katia Canciani, Éditions de l’Isatis, 2014

« Le cœur d’Antoine bat la chamade. Quelques minutes plus tard, l’avion remorqueur interrompt de nouveau son ascension.

- Il attend, Antoine, répète doucement Léon. Pour être libres dans le ciel, on doit s’en détacher. »

Bonne lecture!

www.katiacanciani.com/

La Métropole

- Chronique littéraire | 2000-2014

par Sonia Alain, La Métropole

Le 2 octobre 2014

LAISSE-MOI T’EXPLIQUER… LA DYSPHASIE

La dysphasie, un trouble bien présent chez certains enfants.

Ce guide s’adresse aux enfants, à leurs parents, ainsi qu’aux personnes œuvrant dans le milieu scolaire. La dysphasie est un trouble de la communication qui peut affecter autant la capacité à comprendre qu’à parler. C’est aussi un handicap invisible.

Ce document est très bien fait. Le texte est simple et léger. On retrouve à l’intérieur des encarts de couleur qui accentue l’importance de certains points. Des mots clés sont en couleurs et mis en évidence. Les images qui illustrent le texte sont faites par des enfants et pour des enfants. De plus, on retrouve à différents endroits les pensées d’enfants qui vivent ce problème.

C’est une ressource de choix qui renferme des trucs utiles et qui départage le mythe de la réalité. À se procurer!

Laisse-moi t’expliquer… La Dysphasie, Solène Bourque et Martine Desautels, Midi Trente éditions, 2014

POINTS IMPORTANTS RETROUVÉS DANS LE GUIDE
  • Chaque enfant apprend à son rythme.
  • Les enfants souffrant de dysphasie se retrouvent dans une classe spéciale de 10 élèves environ avec une enseignante spécialisée en adaptation scolaire.
  • Le professeur ajuste son enseignement selon les capacités de l’enfant.
  • Les enfants ont la visite d’une éducatrice spécialisée durant la semaine.
  • Il faut parler lentement lorsqu’on s’adresse à un enfant dysphasique, formuler des phrases plus courtes, ne pas mettre plus qu’une idée par phrase ou par question.
  • Un enfant dysphasique peut passer du coq à l’âne. Il a besoin de stratégies compensatoires pour organiser ses pensées.

Bonne découverte!

La Métropole

- Chronique littéraire | 2000-2014

par Sonia Alain, blogue Des livres et des enfants

Le 20 octobre 2014

Les livres jeunesse d’octobre

La côte à Iwi

J’aime beaucoup la série, « M’as-tu lu? ». Les mots écrits en surbrillance, de couleur, en gros ou encore de formes variées rendent le texte vivant à la lecture. L’histoire de ce livre est loufoque, avec un flot continu d'aventures et plein de vie. Les images qui accompagnent le texte illustrent très bien le récit et sont très expressives.

C’est l’anniversaire de Julien et pour sa fête, son père lui a offert un toboggan. Dès son réveil, Julien part à l’aventure avec son frère Clément. Ils se rendent à la Côte à Iwi et s’engage sur la pente sans prendre le temps de lire ce qui est écrit sur le panneau d’information situé à l’entrée du parc. C’est le point de départ d’une aventure rocambolesque en compagnie de Moue Hette, la mouette.

Voici un extrait

La Côte à Iwi, Valérie Perreault, Éditions Boomerang, 2012

« Une fois sur place, ils contemplent rapidement le paysage, s’élancent sur la côte et la dévalent à toute allure. Attention! s’écrie Moue Hette en les survolant. Il y a… Mais il est déjà trop tard. Clément et Julien s’engouffrent dans un tunnel qui les mène dans une série de spirales et de descentes époustouflantes. »

Gribouille Bouille – Conteville en péril

Une histoire des plus farfelues, emplie de magie. Des passages rebutants à souhait écrits sur une note d’humour. Des personnages loufoques, une histoire rocambolesque, et beaucoup d’imagination.

Gribouille Bouille se rend à la Grande foire du livre et du papier de Conteville en compagnie de Guibo le raton, Sybelle la moufette et de Bonbon d’Amour-le-joueur-de-tour. Alors qu’ils se préparent pour leur spectacle, monsieur Laplumedoie les informe que l’événement est annulé, car un événement tragique est survenu. Venimeux Laverrue, un méchant sorcier a volé le livre magique qui donne vie à Conteville. Sans celui-ci, la ville est perdue…

Voici un extrait

Gribouille Bouille : Conteville en péril, Julie Royer, Éditions Phoenix, 2013

« Soulevant Guibo et Sybelle par une patte, je tente de m’enfuir quand je trébuche sur un caillou et tombe à plat ventre, entraînant mes trois amis dans ma chute. Nous nous retrouvons alors le nez collé sur le gros orteil du magicien. Étourdis par les vapeurs nauséabondes qui s’en dégagent, nous entendons le sorcier fredonner cette horrible chansonnette : »

Rouge Tomate - Le Graffiti sanglant

Une histoire bien dosée pour les jeunes lecteurs. Un récit humoristique, captivant, avec des explications très imagées. Les phrases sont faciles à comprendre et à lire. Une aventure qui saura plaire autant aux garçons qu’aux filles.

Tom, alias Rouge tomate, raffole du ketchup. D’ailleurs, il en met dans tout ce qu’il mange. Il est passionné par l’espace et s’invente toute sorte d’aventures avec ses deux amis Alex et Robin. Un bon matin, ils tombent tous les trois sur une énigme de taille. Un cœur a été peint avec du ketchup sur un mur. Un drôle de message y est inscrit. Tom décide de résoudre le mystère avec ses deux amis.

Voici un extrait

Rouge Tomate : Le Graffiti sanglant, Édith Bourget, Éditions Boréal, 2014

« C’est reparti pour un sprint d’enfer jusqu’à notre petit coin de planète Mars. En réalité, il s’agit d’un terrain vague. L’endroit parfait pour nos voyages intergalactiques imaginaires! En plus, il est caché derrière un grand mur et… Le choc! Sur le mur, il y a un message. Écrit en rouge. Avec du ketchup. Sous un cœur dégoulinant, nous lisons les mots : Je t’auré. »

Virevent le petit fantôme

Ce livre est le cinquième de la série « Virevent ». Il s’agit d’un mélange de roman jeunesse et de livre documentaire. En fait, des encadrés d’information (sur le pigeon voyageur et le faucon pèlerin) sont insérés à l’intérieur du texte de l’histoire. Un récit simple et facile de compréhension pour les jeunes lecteurs.

Virevent le fantôme revient d’un très long voyage qui a duré plusieurs années. Le château de son ami Alexandre est désert à son retour. Virevent apprend du pigeon voyageur Frigon que son ami a déménagé. Il partira à sa recherche avec l’aide de Frigon.

Voici un extrait

Virevent le petit fantôme, Louise Tondreau-Levert, Éditions du soleil de minuit, 2013

« Impatient de retrouver son ami Alexandre, Virevent se précipite au château. Fatigués, papa et maman fantôme trainent derrière. Une fois arrivés, ils espèrent dormir toute la journée. Mais une surprise les attend! Le château est désert et Alexandre reste introuvable! Où est-il passé? »

Bonne découverte!

- Chronique littéraire | 2000-2014

par Sonia Alain, blogue Des livres et des enfants

Le 20 octobre 2014

Les albums d’octobre

La fée des poils

Une histoire drôle qui plaira aux enfants. J’ai bien aimé et la fin m’a fait sourire. Un récit empli d’imagination, d’humour et d’ingéniosité. Un livre qui peut être animé auprès des enfants avec enthousiasme et exubérance.

Gabrielle a 6 ans et vient de perdre sa première dent. Déjà, elle s’imagine tout ce qu’elle pourra s’acheter avec l’argent reçu de la fée des dents. Son frère aîné la détrompe rapidement et profite de l’occasion pour lui jouer un tour. Il lui parle alors de la fée des poils; celle-ci offrirait cinq cents contre dix poils. Une aubaine que Gabrielle a bien l’intention de saisir…

Voici un extrait

La fée des poils, Danielle Verville, Éditions La Smala, 2014

« Et si elle coupait ses cheveux? Ça en voudrait la peine, puisqu’elle deviendrait ultra-riche! Non. L’idée de perdre sa belle chevelure noire comme l’Ébène ne lui plaît pas du tout. Où pourrait-elle bien trouver plus de poils? Un éclair de génie lui traverse l’esprit… »

La fin des bisous

Dans cette histoire, l’humour est utilisé avec un soupçon de sarcasme qui convient plus aux enfants de 5-8 ans que les plus jeunes. Cependant, le récit demeure cocasse et léger. L’illustration revêt parfois l’apparence d’une bande dessinée.

Hugo est un petit garçon qui a les bisous en horreur, tous les types de bisous, en passant par celui qui est baveux, soufflé, à pincette, mouillé, etc. Il en est à ce point révulsé, qu’il décide de devenir le sauveur des enfants en exterminant tous les bisous. S’en suit un enchevêtrement d’idées pour y arriver…

Voici un extrait

La fin des bisous, Nadine Descheneaux, Éditions La Smala, 2014

« Là, bientôt, je le sais : ÇA va arriver. On y est presque. Je frissonne. C’est terrible. Le pire bout du film! Une vraie catastrophe! Aussi répugnant qu’une limace pleine de bave. Aussi dégueu qu’une cuillerée de jus de vieux bas sales. J’ai même vraiment mal au cœur. Pourquoi faut-il qu’il y ait toujours des bisous dans les films? »

C’est un lapin, ça?

Une histoire humoristique légère et sensible tout à la fois. Une façon intéressante d’amener les différences. Le récit renferme un beau message. Quant aux images, elles sont représentées soient en format BD ou standard.

Hugo, désire avoir un animal de compagnie. Ces parents vont avec lui à l’animalerie pour qu’il puisse se choisir un lapin. Il est aussitôt attiré par un lapin des plus singuliers, en fait, la question qui se pose est celle-ci ; est-ce réellement un lapin? Hugo dressera une liste pour vérifier le tout avec attention.

Voici un extrait

C’est un lapin, ça?, Dominique de Loppinot, Éditions La Smala, 2014

« Un seul lapin a attiré mon attention. Il me fixait intensément, l’air de me dire : « Je ne suis peut-être pas joli, mais je suis tellement gentil! » C’est vrai que son regard étrange avait quelque chose d’attendrissant. Mon choix était fait. »

Poisson d’automne

Une histoire qui aborde le cycle de la vie de façon très simple et facilement compréhensible pour les enfants. Un récit qui coule tout seul.

Poisson habite dans un étang. Alors que l’automne arrive, il réalise que plusieurs choses changent autour de lui. Son ami têtard est devenu une grenouille, les canards ont disparu, la tortue et le castor ne sont plus disponibles pour jouer avec lui, bref plus rien n’est pareil. Laissé à lui-même, Poisson commence à s’ennuyer…

Voici un extrait

Poisson d’automne, Rhéa Dufresne, Éditions Les 400 coups, 2014

« Quand les canards venaient encore nager, je zigzaguais entre leurs pattes pour les chatouiller. Mais ils se sont tous envolés. Je me demande où ils sont passés... »

Bonne découverte!

- Chronique littéraire | 2000-2014

par Sonia Alain, La Métropole

Le 30 octobre 2014

Mystère et boule de gomme!

Une nouvelle aventure du Capitaine Static. Un récit humoristique, une intrigue à résoudre, et des personnages rigolos. Un mélange de récit et de bande dessinée qui donne une touche unique au livre. Un concept original qui saura capter l’attention des jeunes.

C’est l’été et le Capitaine Static espère pouvoir passer les vacances d’été sur le bord de la plage en compagnie de ses deux amis Pénélope et Fred. Toutefois, un mystérieux personnage trouble la paix et l’ordre de la ville. En fait, les habitants, ainsi que le Capitaine Static et ses amis ne cessent d’être arrosés. Un étrange Pop précède chaque lancement de bombe à l’eau. Qui peut bien faire une telle chose? Est-ce qu’il s’agit de Miss Flissy, de Gros Joe et de leur bande?

VOICI UN EXTRAIT

Capitaine Static : Mystère et boule de gomme!, Alain M. Bergeron, Éditions Québec Amérique, 2014

« Est-ce un incident isolé? Suis-je devenu la cible d’un mystérieux tireur de bombes à eau? Miss Flissy, Gros Joe et sa bande sont-ils en cause? Peut-être…

Ou me suis-je fait un nouvel ennemi? Qui en veut au Capitaine Static?

J’en parle avec Pénélope et Fred sur la terrasse d’un comptoir à crème glacée. C’est un bon endroit pour me rafraîchir les idées. Je déguste une glace à la vanille.»

Bonne lecture!

La Métropole

- Chronique littéraire | 2000-2014

par Sonia Alain, La Métropole

Le 4 novembre 2014

Rouge tomate - La sorcière de notre rue

Un mélange intéressant d’humour et d’intrigue. Tout ce qu’il faut pour piquer la curiosité des lecteurs. Des personnages amusants et débordants d’imagination. Un récit simple à lire et à comprendre pour les jeunes lecteurs.

Tom, alias Rouge tomate, adore le ketchup et plus particulière celui fait maison de sa voisine, tante Mathilde. Alors que sa fameuse recette de ketchup cuit sur le feu, elle reçoit une enveloppe mystérieuse qui lui fait tout oublier. Au plus grand malheur de Tom, la préparation de ketchup brûle sur le feu. Intrigué, Tom, Julie, Alex et Robin chercheront à découvrir ce que contient cette fameuse enveloppe, et surtout, pourquoi tante Mathilde adopte soudain un comportement bien étrange.

VOICI UN EXTRAIT

Rouge Tomate - La Sorcière de notre rue, Édith Bourget, Éditions Boréal, 2014

« Une odeur extraordinaire taquine mes narines. Pour moi, il n’y en a pas de meilleure! Elle se faufile par la fenêtre de tante Mathilde, ma charmante voisine. Je hume avec délice cette senteur que je reconnaîtrais entre toutes: celle du ketchup maison en train de cuire. Je suis un maniaque de ce condiment. Tante Mathilde m’invite toujours à y goûter avant que la cuisson ne soit terminée. »

Bonne découverte!

La Métropole

- Chronique littéraire | 2000-2014

par Sonia Alain, La Métropole

Le 12 novembre 2014

ALBERT LE CURIEUX – LA SCIENCE

Un livre intéressant qui incite les jeunes à tenter différentes expériences scientifiques, un peu à la façon « Des petits débrouillards ».

Les expériences sont faciles à réaliser et captivantes. Elle ne demande pas une préparation ardue, ni trop de matériel, ce qui est très bien. Différents concepts sont abordés: l’air (pression), la physique, l’électricité, la chimie, l’anatomie, l’architecture, l’illusion d’optique, ainsi que les grandes inventions. L’auteur est un magicien et il amène la science comme étant quelque chose qui ressemble à des tours de magie.

Dans le livre, vous retrouverez non seulement les expériences, mais également des explications pour aider les jeunes à comprendre les phénomènes qui en découlent.

Quatre personnages sont présents dans le livre: Albert le curieux, Nora la curieuse, la poule (collaboratrice d’Albert), et la grenouille (collaborateur d’Albert). Chacun occupe un rôle et une fonction bien précise.

VOICI UN EXTRAIT

Albert Le Curieux : La science, Marc Trudel, Éditions Z’Ailées, 2014

« Cette exploration du monde de la science était palpitante. J’ai adoré préparer les expériences, construire les structures impossibles et, plus d’une fois, être surpris par les résultats.

La science regroupe des dizaines de disciplines et nous les avons à peine survolées. Je vous invite à poursuivre votre exploration.

C’est au travers de mes découvertes en magie et en science que j’ai réalisé que ces mondes se rejoignent parfois. La magie et la science posent aussi toutes deux des questions qui s’apparentent parfois à des énigmes. »

La Métropole

- Chronique littéraire | 2000-2014

par Sonia Alain, blogue "Des livres et des enfants"

Le 10 décembre 2014

Les albums de décembre

Collection Phil & Sophie

Cette collection pour les jeunes enfants compte 12 tomes à ce jour. Chaque livre de la série traite d’un sujet spécifique qui est en lien avec les défis que rencontrent les plus jeunes de cet âge; le respect, la générosité, le courage, la franchise, la patience ne sont que quelques-uns des thèmes abordés. Le tout est amené très simplement de façon à ce que l’information soit accessible aux enfants. Des dessins illustrent chacune des situations.

Des pistes pour modifier ces comportements sont expliquées, ce qui en fait un outil très pertinent. Le tout est apporté de façon ludique sans lourdeur. De plus, du matériel accompagne les livres, il vous suffit pour cela de vous rendre sur le site Internet de Fablus. Il est à noter que Nicole Lebel offre aussi des animations. Il s’agit de douze ateliers sur les attitudes pour cultiver le bonheur avec Phil et Sophie!

Voici un extrait

Phil & Sophie : Je suis calme, Nicole Lebel, Éditions Fablus, 2014

« Sophie n’a qu’une idée en tête, décorer la maison pour l’occasion avec ses ballons roses favoris. Elle doit grimper pour les atteindre, car ils sont rangés bien haut dans l’armoire. Pas question d’attendre l’aide de maman. Sophie est si fébrile, son cœur bat la chamade, car elle veut faire vite. »

La Reine Et-Que-Ça-Saute

Un récit tout en humour qui fera bien rire les enfants. Les expressions utilisées sont originales et des plus colorées, de quoi faire réagir les jeunes. Les situations sont cocasses, et nous pouvons très bien faire un parallèle avec les tâches quotidiennes que doivent exécuter les enfants. Même s’il s’agit d’une histoire avec des pirates, le récit s’adresse tout autant aux filles, puisque le sujet principal est une reine. Il faut dire que celle-ci est pourvue d’un tempérament des plus bouillonnant qui provoque son lot de péripétie.

Les images sont très expressives et pleines de vie. Elles illustrent très bien le récit et donnent une touche de plus à l’histoire.

Vous retrouverez des idées d’activités à faire avec les enfants à la fin de l’album, et plusieurs autres sur le site Internet des Éditions Fonfon. De quoi occuper vos journées, en plus d’étirer le plaisir de cette histoire.

Voici un extrait

La Reine Et-Que-Ça-Saute, Caroline Allard, Éditions Fonfon, 2014

« Puis, le bateau s’enfonce dans l’eau.

La Reine Et-Que-Ça-Saute se presse à la cale.

- Je suis entourée de demeurés, fulmine-t-elle. Nom d’un coulis de couscous aux souris rousses, les mousses! Cessez de gribouiller sur la coque, on coule! Réparez-moi ces trous et passez la vadrouille partout! Et que ça saute!

Et le bateau remonte. »

Bonne découverte!

Éditions Fablus : www.fablus.ca

Éditions Fonfon : http://www.editionsaf.com/fonfon/nos-collections/histoire-de-rire/la-reine-et-que-ca-saute/

- Chronique littéraire | 2000-2014

PETALUDA AU CHÂTEAU DE BERLIN

par Sonia Alain, La Métropole,

Le 17 décembre 2014

Cette série de Petulada comporte 6 numéros en tout. Vous retrouverez à l’intérieur de chaque livre un récit différent qui permettra aux lecteurs d’en savoir un peu plus sur différents sujets, et de découvrir par le fait même de nouveaux horizons. Une façon intéressante d’instruire les enfants sur l’histoire.

Il s’agit de voyages imaginaires qui s’inspirent de faits réels. Dans ce livre-ci, les jeunes peuvent en apprendre davantage sur la famille Bach, et les coutumes de la cour au château de Berlin dans les années 1720. L’écriture est faite dans un langage recherché, mais qui demeure accessible malgré tout – on retrouve d’ailleurs un lexique à la fin pour les mots moins communs. Plusieurs passages du texte sont en couleur ou en surbrillance (caractères plus gros), ce qui donne vie au récit.

Quelques petits dessins illustrent par-ci par-là des scènes ou des personnages. De plus, vous trouvez à la fin du livre des questions de réflexions, et des propositions d’activités à faire en classe.

L’histoire commence lorsque Petaluda se rend à un concert de Bach avec ses grands-parents. Au moment où elle fait des recherches sur la tablette de ceux-ci, Shaka, le papillon la fait quérir pour venir le rejoindre dans le passé. Elle effectue le parcours à l’intérieur d’une calèche.

C’est alors qu’elle fait la connaissance de Bach et de son fils Wilhelm, ainsi que de la princesse Wilhelmine. Elle découvrira le château de Berlin dans toute sa splendeur, fera un parallèle entre les vêtements d’aujourd’hui et ceux de cette époque. Elle fera également la rencontre de deux fées, Iris et Anaïza qui leur réservent toute une surprise.

Bref, un voyage intéressant à faire avec les enfants.

VOICI UN EXTRAIT

Petaluda au château de Berlin, Sophie-Luce Morin, Éditions Cornac, 2013

« Les artistes trouvaient le roi très dur parce qu’il jugeait que la pratique des arts constituait un luxe que le royaume ne pouvait plus se payer. Ainsi, la majorité des artistes ne pouvaient plus faire briller leurs talents à Berlin et devaient s’établir ailleurs. Frédéric-Guillaume 1er s’était fait la réputation d’être un roi avaricieux et froid, que peu de choses parvenaient à émouvoir, surtout pas l’art. »

Un nouveau tome est sorti, il s’agit de « Petaluda au Carnaval de Venise ».

Bonne lecture!

Sophie-Luce Morin

La Métropole

- Chronique littéraire | 2000-2014

FABULEUX! LE BOUFFON, C’EST LUI!

par Sonia Alain, La Métropole

Le 22 décembre 2014

Une intrigue intéressante pour les enfants!

Histoire loufoque où le réel se mélange à la fantaisie. Un récit farfelu qui permet aux enfants d’en apprendre un peu plus sur les coutumes et le mode de vie au début des années 1500. Une belle incursion dans le royaume de France en compagnie de François 1er et de Jacques Cartier.

Les descriptions sont fidèles à l’époque. Le personnage de Triboulet est coloré, c’est lui d’ailleurs qui apporte la touche abracadabrante à l’histoire. Le récit est parsemé d’énigmes intéressantes pour les jeunes lecteurs.

Charlotte est une jeune comédienne du spectacle la « Fabuleuse Histoire d’un Royaume », elle y joue le rôle d’une princesse. Lors de l’une des représentations, le fou du roi s’approche et frappe le sol de son bâton. Celui-ci s’illumine. Soudain, le vent se lève, il fait plus froid, et les rideaux noirs volent dans les airs. Charlotte ferme les yeux. Lorsqu’elle les ouvre, le public a disparu, et elle est transportée dans une autre époque.

Un voyage rigolo dans le temps…

VOICI UN EXTRAIT

Fabuleux! Le Bouffon, c’est lui!, Keven Girard, Éditions Z’Ailées, 2014

« Troublée par son attitude, je décampe. Hop! Je retourne voir Triboulet qui tentait de toucher son nez avec sa langue, sans toutefois en être capable. Il était si concentré qu’il n’a rien remarqué de la parade, des jongleurs, du cracheur de feu ni de la drôle de femme qui lit l’avenir. Je l’agrippe par le bras et je me mets à lui parler rapidement. »

Bonne lecture!

Keven Girard

La Métropole

- Chronique littéraire | 2000-2014

UN BEAU MESSAGE POUR LES ENFANTS!

par Sonia Alain, La Métropole

Le 29 décembre 2014

Dans ce récit imaginaire, plusieurs valeurs sont abordées. Le tout est amené avec douceur, de façons colorées. Dans les valeurs mises de l’avant, nous retrouvons entre autres comment passer par-dessus ses peurs, l’importance de poursuivre un but fixé, la discrimination, le partage et l’entraide.

Tout au long de l’histoire nous voyons que mieux vaut collaborer ensemble pour surmonter les épreuves, et que souvent les apparences sont trompeuses.

Malina est mi-sorcière et mi-fée, si bien qu’elle n’est pas acceptée par les 2 clans qui peuplent son royaume. Son père (un sorcier) et sa mère (une fée) se disputent régulièrement à cause de leurs différences. Au château du temps, les nuages et le soleil sont sans cesse départagés par les deux clans.

La bande des treize sorcières se moque de Malina à la moindre occasion afin de lui rappeler sa faiblesse. Alors que les sept fées flamboyantes la regardent avec dédain, la jugeant trop maladroite pour faire partie de leur groupe. Malina est malheureuse; elle voudrait tant être reconnue pour ce qu’elle est.

Décidée à ramener l’harmonie dans son royaume (de réconcilier les ennemis), elle s’engage dans une quête pour apporter le bonheur et la bonne humeur à Château du temps. Elle part donc vers le Sud, traverse la Forêt des Cent peurs, le Marais désert et finalement le Pré fleuri. Tout au long de son parcours, elle fait la connaissance de personnages étranges qui lui ressemblent d’une certaine façon. Il y a Rouf l’ours aux pattes de lapin, Cascabelle la grenouille avec une queue de serpent à sonnette et Xylo la tortue à mille pattes.

À découvrir avec les enfants…

VOICI UN EXTRAIT

Malina mi-sorcière mi-fée, Isabelle Lauzon, Éditions Z’Ailées, 2014

« Le jour vient à peine de se lever et déjà, monsieur Soleil et monsieur Nimbus se disputent dans le ciel matinal. De son lit, Malina peut voir et entendre les signes de leur bagarre. Le tonnerre qui gronde par-ci, les rayons qui éclairent par-là, les deux ennemis débutent bien trop tôt leurs querelles aujourd’hui! »

Bonne lecture!

Isabelle Lauzon

La Métropole